We Are Ready Now! | On s’bouge durable !
23211
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-23211,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-9.4,hide_inital_sticky,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive
 

Le WARN! vous propose de battre une nouvelle fois la campagne, à la découverte des alternatives qui construisent le monde de demain ! En 2018, nous avons mis la mobilité à l’honneur et avec elle, toutes les initiatives qui permettent de s’bouger durable !

Nous vous proposons de vous faire découvrir des alternatives dans trois grands domaines de la mobilité douce : le vélo, les transports en commun et.. la voiture, mais autrement 🙂

tous en selle !

Au vu des nombreux bénéfices au vélo (il est bon pour la santé, pratique, non polluant, permet de libérer de la place en ville, peu coûteux…!), la France tente de rattraper son retard sur le développement du vélo, qui représente seulement 3 % des déplacements actuellement… comparé par exemple à 27 % aux Pays-Bas ! Plein d’initiatives existent pour vous aider dans votre pratique ou pour créer un système vélo efficace !

C’était le but de la soirée Mettre la France au vélo : comment lever les freins ? que de les mettre en avant !

on s’met au vélo ?!

Pour bien commencer

Pour bien démarrer, tu peux regarder les 10 conseils pour se mettre à la mobilité vélo, du magazine Weelz !

Tu peux également faire appel aux ateliers de réparation participatifs et solidaires du réseau L’Heureux Cyclage pour réparer un ancien vélo ou en acheter un à moindre coût

 Si tu n’es pas à l’aise dans la circulation, les 107 vélo-écoles du réseau FUB sont là pour t’aider à mieux t’y insérer et à circuler en sécurité !

L’application géovélo pourra également t’aider à trouver le meilleur itinéraire pour tracer ta route !

Choisi ton véhicule

En même temps que se développe le vélo qui répond à de nombreux usages, se déploient également plusieurs types de vélos qui permettent d’étendre son usage :

-> Les vélos en libre-service (souvent pour se (re)mettre au vélo, pour de courts trajets en ville),

-> Les vélos à assistance électrique (pour faciliter l’usage pour le plus grand nombre, pour de plus grandes distances ou encore pour passer du relief),

-> Les vélos-taxis ou vélos-cargos pour transporter des personnes ou des charges (utilisés notamment par les entrepreneurs à vélo !),

-> Les vélomobiles (très rapides bien que moins pratiques à garer…),

–> ou encore les vélos pliants (particulièrement pratiques pour les transports en commun) !

On aime aussi

Tout en vélo, l’entreprise qui fait des déménagements à vélo ! Objets déménagés  entre 0 et 300 kg!

Addbike, qui transforme ton vélo en vélo-cargo

Les Z’Ambules, concepteur d’objets roulants propices à la convivialité

Le réseau de la FUB (Fédération des usagers de la bicyclette), qui regroupe des associations pour la promotion du vélo partout en France !

les transports en commun

La marche et le vélo, c’est très bien pour des distances relativement courtes et certains usages, mais il est difficile voire impossible d’en faire son unique moyen de transport… Pour les plus longues distances, on peut alors se tourner vers les transports en commun !

En termes d’impact écologique et en particulier de bilan carbone, la voiture individuelle et l’avion sont à éviter autant que possible, pendant que le train est imbattable, en particulier quand il est électrique ! (chiffres ADEME ; calculer son bilan carbone avec le MIC-MAC d’Avenir Climatique)

Ils permettent également de libérer de la place en ville! Enfin, dès que l’on tient compte du coût de possession de la voiture, leur coût de revient lui est bien inférieur !

La voiture… mais autrement

La voiture est un outil extraordinaire, il faut avouer… tellement extraordinaire qu’on l’a développé et qu’elle s’est imposée au-delà du raisonnable. Est-ce normal par exemple que 58 % des français qui habitent à moins d’1 km de leur travail y aillent… en voiture !

Ainsi, on peut remettre la voiture à sa juste place, pour en conserver ses principaux avantages, tout en limitant ses impacts.

A-t-on toujours besoin d’une voiture de 5 places de 1,5 tonne, quand il y a souvent qu’une seule personne à l’intérieur? On pourrait développer de petits véhicules comme la Renault Twizy ou comme les PodRide et Velocar, sorte d’intermédiaires entre vélo et voiture.

Ensuite, les trajets peuvent également être partagés, c’est tout l’objectif du covoiturage ! Alors que BlaBlaCar est bien répandu, son développement n’a pas vraiment profité à la mobilité durable, ses utilisateurs prenaient surtout le train auparavant

Un fort potentiel se trouve désormais dans les zones peu denses où les transports en commun sont peu présents, pour les trajets domicile-travail ou courte distance dans lesquels se lancent de nombreuses startups : Ecov, Karos, OuiHop’, BlaBlaLines, IDVroom

Il est aussi possible de trouver des covoiturages sans commission avec covoiturage libre ou free covoiturage !

Et pour partager des trajets avec une certaine dose d’aventure et de rencontres, il y a aussi le stop ! Hitchwiki te permettra même de trouver des bons plans pour te lancer 🙂

Enfin, on peut aussi partager le véhicule avec d’autres personnes, c’est l’autopartage ! Là-encore, de nombreuses entreprises se sont lancées, parmi lesquelles Drivy, Ouicar, Koolicar, ou encore Driiveme ou LuckyLoc qui proposent de ramener des voitures de location pour… 1€ !

Pour suivre l’actualité sur la mobilité, on te conseille de jeter un œil au blog L’interconnexion n’est plus assurée !

 

Et pour questionner ses voyages, on a beaucoup aimé l’infographie Des vacances au kilomètre, réalisée par Qu’est-ce qu’on fait avec l’ADEME !

 

Pour toute question ou remarque sur cette campagne, n’hésite pas à envoyer un mail à aurelien.bigo@wearereadynow.net !