We Are Ready Now! | Notre génération est la seule à pouvoir faire bouger les choses !
De la petite graine plantée au don pour une association, voici notre top 5 de ces moteurs et la petite surprise du chef à la fin...
23453
post-template-default,single,single-post,postid-23453,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-9.4,hide_inital_sticky,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Notre génération est la seule à pouvoir faire bouger les choses !

Jamais une génération n’a remis autant en question le monde dans lequel elle vit. Pourquoi devrait-on être asservi à qui ou quoi que ce soit ? Pourquoi ne peut-on juste pas tout changer ? Les jeunes vont au bout de leur entreprise et font changer les choses. La curiosité et la désobéissance sont nos meilleures armes pour ne jamais accepter le monde qu’on nous a légué. Objectif : Faire ensemble pour un vrai impact.

Les jeunes représentent 30% de la population mondiale. Nous sommes la génération qui fait et devra faire face aux impacts futurs du changement climatique, que nous le voulions ou non. Nous sommes donc les plus légitimes à agir car nous n’avons pas le choix et surtout, nous sommes prêts-es à le faire.

Il y a 1000 manières de prendre part à cette action de manière collective et forte. Les petits pas ne suffisent plus, alors lancez-vous !

” Je ne pense pas que le changement puisse venir de l’intérieur de ce système d’entreprises qui ont des modèles d’affaire fortement carbonés ”

Clément ChoisneDiscours Remise des Diplômes 2018 Centrale Nantes

Planter le climat au coeur de l’éducation

“Nous étudiants, voulons que le climat soit vraiment enseigné à l’école”. Voici le message que des dizaines d’étudiants-es et professeurs envoyaient au premier ministre pour lui faire part de leur pétition. L’environnement et les enjeux climatiques doivent être au cœur de tous les apprentissages. Aucun sujet ne devrait être enseigné à l’école sans prendre en compte son impact sur le climat. Que ce soit pour notre futur travail ou pour notre connaissance du monde et de ses ressources, un réveil écologique ( lisez leur manifeste !) est inévitable au cœur même de  l’éducation. Cette pétition va bon train pour celles et ceux qui l’ont lancée et certaines figures illustrent bien ce mouvement, comme Clément et son discours poignant et lucide à Centrale Nantes.

Vous aussi, signez le manifeste et surtout engagez vos professeurs et directeurs-ices à mettre ce sujet au coeur de votre éducation. Créez des réunions publiques dans votre établissement, des conférences, des rencontres entre générations. Montrez à celles et ceux qui vous enseignent leur savoir que ce sujet n’est pas une option.

” Ceux d’entre nous qui sont encore des enfants ne pourront pas changer vos actions actuelles quand nous serons suffisamment âgés pour faire quelque chose.”

Greta ThunbergLe discours de Greta Thunberg à la COP 24

La grève générale

Vous êtes dans une école, un lycée, une université : vous avez le pouvoir de faire la grève pour faire valoir vos idées ! Ce n’est pas sorcier, vous pouvez simplement commencer avec une petite pancarte devant votre école, comme a pu le faire Greta Thunberg, 15 ans. Dès le 9 septembre 2018, cette lycéenne Suédoise s’est postée 15 jours devant le parlement, en grève de l’école”, tant que ses députés n’auraient pas mis en place les mesures nécessaires pour le climat. Depuis, elle revient tous les vendredis devant le parlement. Son message a été entendu dans le monde entier et en particulier à la COP24 durant laquelle lui a été offert une magnifique tribune pour s’exprimer. Son action était suivie parallèlement par les collégiens et lycéens australiens qui ont battu le pavé à travers tout le pays pour dénoncer l’inaction du gouvernement fédéral et réclamer des mesures d’urgence face au réchauffement climatique.

La grève est classique mais elle a le mérite d’être visible médiatiquement, surtout quand ce sont des jeunes qui sont à l’écran. Alors prenez vos amis-es par la main, démarchez les écoles et établissements scolaires du secteur et go dans la rue !

” Cette victoire signifie que le ministère de l’écologie doit désormais tenir compte des générations futures ”

Des enfants font condamner un État trop peu engagé pour le climat

Attaquer ses dirigeants en justice

Vous n’avez pas pu passer à côté en cette fin d’année, l’état Français est officiellement attaqué pour inaction pour le climat par l’Affaire du Siècle (signez si c’est pas fait!). Cette idée, lancée aux Pays-Bas à l’origine, a fait mouche dans un groupe de huit enfants et adolescents qui ont décidé d’attaquer en justice l’État de Washington pour son laxisme en matière de politique environnementale. Dans la même veine, un groupe de 21 adolescents attaquaient directement la Maison Blanche aux Etats-Unis, pour inaction climatique également.

L’Etat Français, c’est fait. Mais la politique de votre mairie est-elle suffisamment en faveur de l’environnement ? Sachez que vous pouvez déposer un recours administratif. Si vous ne savez pas comment vous y prendre, faites équipe avec des étudiants-es en droit ! Ces procès ne sont pas que symboliques, nous devons attaquer celles et ceux qui nous mènent  nul part en n’agissant pas !

” L’objectif est de faire prendre conscience aux gens que chaque déchet compte et que ça a un coût. L’important est de sensibiliser.”

Arthur organise une marche pour nettoyer le centre-ville

Agir en direct

Vous n’imaginez pas la force  de groupe pour impulser une immense dynamique ! Une des actions les plus simples est de rendre son environnement direct plus propre pour donner envie aux gens de s’y impliquer. À Pontoise, une cinquantaine de jeunes du quartier des Louvrais, âgés de 6 à 17 ans nettoient leur quartier. Aux Philippines, même combat pour les enfants vivant  en bordure de plages : un enjeu quasi vital cette fois ! Dans cet autre cas, le lillois Lucas Vacrenier, 18 ans,  a lancé une pétition en ligne pour réclamer un système de répression plus efficace contre les dépôts sauvages de déchets.

Vous pensez que ça ne sert à rien ? Et pourtant, des mouvements comme Clean & Walk, initié par Arthur et portés par des influenceurs, ont entraîné des centaines de personnes dans la mouvance ! Commencez petit, motivez  vos potes pour nettoyer ou éco-construire quelque chose dans votre quartier, vous verrez à quel point une communauté peut grandir vite

” Il y a 5 ans, on m’a tiré dessus pour tenter de m’empêcher de m’exprimer sur l’éducation des filles. ”

Malala Militante Pakistanaise

Devenir porteur de parole

On peut aller plus loin. On peut prendre les devants d’une lutte locale, nationale ou internationale quand on en a vraiment envie. Devenir porte parole pour une lutte peut prendre de nombreux visages comme celui de Xiuhtezcatl Martinez qui milite depuis enfant pour ses droits et ceux de sa communauté. Comme Salvador Gómez Colón qui a créé le mouvement “ Light and Hope for Puerto Rico” quand un tsunami s’est abattu sur son île. Comme Malala, jeune pakistanaise de 17 ans qui a reçu un prix nobel de la paix pour son engagement. Une héroïne qui a failli mourir pour ses idées…D’autres jeunes ont choisi internet comme médium militant en devenant youtubeur. Rassemblez tous les youtubeurs engagés et vous créez  ilestencoretemps.fr et onestpret.fr, deux collectifs qui mobilisent des millions de personnes grâce à leur renommée.

Quand vous sentez qu’un situation ou un projet qui vous tient à cœur manque de porte parole ou de visage, lancez-vous ! Votre jeunesse sera un atout incroyable 😉 Et si vous hésitez, continuez à vous inspirer de celles et ceux qui sont passés à l’action !

” À 16 ans, je faisais de la plongée au milieu de sacs plastiques. Je me souviens m’être dit “Mais pourquoi on ne nettoie pas tout ça ?”

Boyan SlatComment les océans peuvent s’auto-nettoyer

Développer un projet économique

Si la fibre militante ne vous tente pas plus que ça, vous pouvez toujours agir par la voie de l’entreprise ou du financement de projet. La vague de l’entrepreneuriat est toujours très présente dans nos modèles de société, surfez dessus. Ainsi, Boyan Slat, un néerlandais de 24 ans développe en ce moment même Clean up après avoir présenté ce projet à 17 ans. Entreprendre c’est à la portée de tous, y compris ceux-celles qui ont peu de moyens, comme Flavien au Cameroun et son système d’aquaponie. En cherchant, vous trouverez plein d’autres exemples, comme ces collégiens qui financent leur propre ferme urbaine. Pour vous aider,  de nombreux programmes peuvent vous accompagner, comme Ashoka ou Become.

Créer un projet, lever des fonds, c’est faisable. Beaucoup de mains se tendent quand on essaye, beaucoup d’organismes sont là pour vous accompagner. Ne doutez pas de la faisabilité de ce que vous avez en tête et surtout, partagez ! Ne vous lancez pas seul, faites le en groupe, avec des gens qui comptent pour vous. Notre meilleur atout pour l’avenir est de faire ensemble, commencez dès aujourd’hui 😉

edouard
edouard.marchal@wearereadynow.net
Loading Facebook Comments ...
No Comments

Post A Comment