We Are Ready Now! | La CUP, nouvelle révolution féminine !
La CUP, alternative indispensable aux protections hygiéniques classiques !
17275
post-template-default,single,single-post,postid-17275,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-9.4,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

La CUP, nouvelle révolution féminine !

« Cachez ce sang que je ne saurais voir »

Trop souvent le sang menstruel provoque le dégoût, à commencer par le nôtre Mesdames ! Aurions-nous honte de notre corps ? Ou plutôt, nous aurions nous habituées à en être complexée ?

Première victime : nos règles. Ce serait impropre, on ne serait pas sortable-irritable-jetable, bref bonne à mettre à la poubelle comme… Nos tampons et nos serviettes ! Voilà où finit notre sang purificateur !

« Cachez ce sang que je ne saurais voir ».  En plus de la honte et de l’incommodité qu’elles peuvent susciter, tes règles sont un déchet, et ta principale alliée pendant cette période, c’est la poubelle.

« No blood should hold us back »

Sais-tu que nous utilisons environ entre 10.000 et 15.000 protections périodiques lors de notre vie, je te laisse imaginer les kilos de déchets, et je ne parle même pas du prix que cela te coûte…

Donc, bien malgré toi, tu participes au cycle destructeur, qui dit déchet dit incinération, dit pollution, dit planète en danger. Oui, mais tu sais quoi ? Il y a un moyen de rompre ce cycle et d’ainsi participer à la réduction des déchets !


Je nomme la Coupe menstruelle, plus familièrement la CUP ! Violette, rose, jaune, rouge, transparente et même à paillette, il se pourrait que ce petit réceptacle soit bientôt un accessoire périodique dont tu ne pourras plus te passer !

Violette, rose, jaune, rouge, transparente et même à paillette

Tu n’es pas sans savoir que récemment ( Oui évidemment ce genre de choses là n’est révélé que très tardivement) on a découvert que certains produits utilisés je nomme Dioxines, ( Pour blanchir tes tampons),  glyphosate ( Tu sais le truc qui désherbe, ils se sont dit qu’on devait avoir de mauvaises herbes entre les jambes) dérivés de chlore, et insecticides dans les serviettes hygiéniques, viennent donc copiner avec ta flore vaginale puis via tes muqueuses, se propager dans tout ton organisme. Plus grave, plus scandaleux, certaines femmes sont récemment décédées, à cause du syndrome de choc toxique. C’est une maladie rare qui frappe principalement les femmes menstruées de moins de 30 ans, qui utilisent des tampons. La maladie est liée à la présence d’une bactérie appelée Staphylococcus aureus qui diffuse des toxines dans le sang.

Encore une fois, le corps de la femme, victime des lobbyings (produits de beautés peu respectueux de ton corps, ça marche aussi pour les Messieurs, pilules etc.)

Alors en 2017 c’est décidé je prends soin de moi et je choisis la CUP ! Résolution verte pour ma planète et pour mon corps, et comme les deux sont liés, cela va de soi !

Aux toilettes on fait même des battle maintenant :

Non mesdames, ce n’est pas parce que vous devez jeter votre tampon toutes les deux heures que vous perdez l’équivalent des chutes du Niagara. C’est juste qu‘il n’est pas efficace le pauvre, il ne peut pas tout absorber… donc ne vous inquiétez pas il y a très peu de chance pour que votre CUP déborde, soyez tranquille. Utiliser la CUP c’est prendre conscience que le sang perdu, loin d’être dégoûtant est un beau ( oui osons l’adjectif ! ) liquide que tu feras discrètement couler dans l’évier. Et que sa quantité ( Bien sûr cela dépend des femmes) est ridicule en comparaison de tous les kilos de coton dont il te fallait user !)

Utiliser la CUP c’est prendre conscience que le sang perdu, loin d’être dégoûtant est beau !

Mettre une CUP, facile ! (Les seules contre indications seraient pour les très jeunes filles). Sa taille ne doit pas te faire peur. Ça s’enfile comme un tampon et c’est moins désagréable puisque le silicone lui, contrairement au coton, glisse tout seul ! S’en référer tout de même aux schémas explicatifs, car il y a une petite méthode à intégrer, mais le coup de main pris, c’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas !

En plus ça ne sent rien ! Ton sang ne pue pas, oui oui oui ! Ce qui peut sentir mauvais c’est la macération de ton tampon ou de ta serviette avec ton sang.

La CUP c’est la discrétion assurée. Fini la ficelle qui dépasse de ton maillot de bain !

Donc tu l’auras compris, la CUP c’est l’alternative indispensable, ta nouvelle alliée (Mieux que la poubelle, non ?) Écologique, et même économique !

Durant 5 année(s) (durée de vie d’une CUP ) tu as utilisé environ 1625 protections hygiéniques et dépensé aux alentours de 490 € pour celles-ci. Avec la coupe menstruelle, tu dépenseras approximativement 30€ !

Et certains pour en faire sa publicité ne manque pas d’humour !

Alors éCUPes-toi !

Tu peux l’acheter un peu partout :LamazumaMooncup,  Fleurcup, Lunette, DivaCup, Meluna, CupLee, FemmeCup  et il y en a d’autres ! Depuis peu, même dans ton supermarché  : Be’cup première coupe menstruelle vendue en grande surface.

flore
floretricon@gmail.com
Loading Facebook Comments ...
No Comments

Post A Comment