We Are Ready Now! | Les « cartoneros », les pionniers du recyclage urbain ?
17086
post-template-default,single,single-post,postid-17086,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-9.4,hide_inital_sticky,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Les « cartoneros », les pionniers du recyclage urbain ?

A Buenos Aires, vous ne pouvez pas passer à côté des « cartoneros ». C’est même devenu typique de la capitale de l’Argentine. Presque au même titre que le tango ou le maté. Vous en avez déjà entendu parler. On vous en dit plus.

Qui sont ces « cartoneros » ?

En 2001, c’est pas la grande forme pour les Argentins. Le pays est en crise. La monnaie est dévaluée. Les usines ferment les unes après les autres. Beaucoup se retrouvent sans emploi et vivent en dessous du seuil de pauvreté. Alors certains décident de faire les poubelles. Et ils y trouvent une idée : récupérer du carton pour les revendre.

On les appelle « les cartoneros ». Ils ne sont pas salariés. Ce sont des travailleurs indépendants. Ils effectuent des rondes dans la ville, le soir, avec leur « carrito », leur charrette et souvent accompagnés de leurs enfants pour les aider pour récupérer tout ce qui peut arrondir leurs fins de mois : carton mais aussi plastique et papier.

C’est à Buenos Aires que tout commence. Et pour cause. Buenos Aires, c’est près de 6 000 tonnes de déchets par jour. 300 tonnes sont recyclées par les « cartoneros ». On parle de 6 000 à 10 000 « cartoneros » pour la seule capitale d’Argentine. Un tiers feraient partie d’une organisation. Comme la coopérative de l’Ouest ou encore Ceibo dans le quartier de Palermo. Le mouvement de « cartoneros » s’organise et se professionnalise. La mairie en soutient même certains financièrement.

Leur nouveau nom ? Les recycleurs urbains. Plus classe, certainement… Il y en a même qui surfent sur ce business pour faciliter le travail des « cartoneros ». En même temps, c’est une bonne idée !

Et ailleurs, il y a aussi des « cartoneros »?

Les « cartoneros » viennent d’Argentine. Mais ce phénomène de récupération des matériaux comme le papier, le verre, le plastique n’est pas réservé à l’Argentine. Les décharges à ciel ouvert existent encore beaucoup en Asie par exemple. C’est d’ailleurs l’un des thèmes du film les Pépites qui est récemment sorti au cinéma.

Véritable phénomène de société, un groupe de musique argentin, Attaque 77, a même écrit une chanson sur le sujet !

Les initiatives autour du recyclage du carton

Vous connaissez Carton Plein ?

Non ? Le déménagement solidaire ? Toujours pas ? Et bien c’est peut être le moment de s’y pencher. Carton Plein c’est une association qui récupère des cartons usagés. Ces cartons (plus de 35 000 en 2015) sont remis en état et revalorisés pour de futurs déménagements. Le réemploi c’est bon pour la planète et puis tous les déménagements sont faits à vélo (plus de 4 000 kms en 2015) ! Bilan carbone au top ! Et cerise sur le gâteau : les employés, qu’on appelle les « valoristes », sont des personnes en situation de précarité.
L’association s’engage alors pour l’inclusion sociale autant que pour le recyclage. Une initiative à mettre en lumière.

L’instant « Do It Yourself »

Avant de jeter vos cartons, réfléchissez bien. Vous pouvez peut être en faire quelque chose de sympa. Avec vos petites mains.
Par exemple des objets de décor en tous genres et même des meubles ! Regardez.

 

Il existe de nombreux tutos sur le web pour vous indiquer comment faire, pas à pas. Mais si vous ne vous sentez pas d’attaque pour vous embarquer tout seul dans cette aventure, il y a même des ateliers qui vous permettront de vous rencontrer des bricoleurs hors pairs, vous laisser guider et en plus de passer un bon moment !


Vous avez des enfants autour de vous ? Il y a plein d’idées de jouets à faire soi-même. Par exemple, des maisons de poupées, des instruments de musique et même un babyfoot en carton ! Prenez une minute pour vous inspirer ici.

Vous voulez partager vos créations avec nous ? Vous connaissez d’autres associations qui s’occupent du traitement des déchets en carton ? On relaye l’info avec plaisir.

Tags:
,
Audrey
leblancaudrey.pro@gmail.com
Loading Facebook Comments ...
No Comments

Post A Comment