We Are Ready Now! | S’inspirer en woofing : des modes de vie alternatifs à vivre et à découvrir !
16867
post-template-default,single,single-post,postid-16867,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-9.4,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

S’inspirer en woofing : des modes de vie alternatifs à vivre et à découvrir !

Fraîchement diplômée, j’ai eu soif de déconnexion. En quête d’un voyage ayant du sens pour parcourir les quelques mois que je m’étais accordé avant de me lancer dans le grand bain de la recherche d’un premier job, j’ai tout de suite pensé au woofing ! C’est simple, il suffit de s’inscrire sur un des sites dédiés au concept (wwoof.fr ; workaway.info) pour avoir accès à une liste d’hôtes à la recherche de woofeurs comme moi pour donner un coup de main sur leurs fermes biologiques ou leurs projets. J’ai contacté l’hôte dont le profil et le projet m’intéressaient le plus et suite à leur retour positif, je n’avais plus qu’à m’y rendre !


Direction le sud de la France ! Au nord-est de Toulouse, j’ai découvert un mode de vie rural, en partie autonome en énergie et en alimentation, tourné vers le travail agricole, la sobriété réjouissante et le « fait maison » !
Au cœur d’un coin de nature idyllique, j’ai donc été accueillie chez un couple habitant une ferme bio (cela peut aussi concerner des familles ou personnes vivant seules), logée dans une petit dépendance (cela varie selon l’accommodation proposée). J’ai également partagé les repas avec eux pendant deux semaines et demi. En échange, j’ai pu apporter mon aide enthousiaste aux besoins de l’activité agricole de mon hôte (en woofing le travail ne dépasse pas les 5h/jour sur 5 jours par semaine). Les produits de la ferme servent à la composition de petits pots à base d’ail, de basilic et de piments, le tout mélangé à de l’huile de tournesol et du sel marin. J’ai donc trié les piments, mis en pot les préparations, épluché l’ail ou encore mis en sachet les graines de chanvre. J’ai aussi aidé les hôtes à préparer de la confiture de coings, de la compote (à partir des pommes du verger) et les repas !

De jour en jour, j’ai profité pleinement de leur quotidien et des réflexions qui les avaient menés jusqu’ici.


Maison auto-construite sur des ruines à partir du bois disponible sur le terrain, poêle récupéré en brocante en guise de chauffage l’hiver, électricité concoctée (en partie) via un panneau photovoltaïque. L’habitat, sobre en énergie, fait de pierres et de bois, dégage une chaleur réconfortante !
Les repas que nous partageons sont délicieux. L’ail, les oignons, les tomates et plusieurs autres légumes viennent du jardin, pour le reste, les courses sont faites au marché du village pour des produits locaux ou au Biocoop le plus proche une fois par mois. Les poules offrent leurs œufs frais, le pain et le levain sont préparés maison à partir de leur propre farine. Sucre roux, pâtes, légumineuses, fruits secs sont achetés en vrac et les déchets organiques déposés au compost, ce qui fait aussi le bonheur des poules ! Rares sont les matières plastiques qui trainent dans la cuisine… A la place on y trouve des bocaux en verre (récupérés de pots de miel, confiture, compote) des sacs en coton ou encore du film alimentaire en tissu durci grâce à de la cire d’abeille cuite au four !

Je passe à l’action

Si votre ton de woofing est exclusivement dirigé vers les fermes bio, tu trouveras ton bonheur sur le site wwoof.fr. L’accès à la liste des hôtes est payante à hauteur de 25€ pour une personne et 30€ pour deux. Ici, tu voyages exclusivement en France.

Petit conseil : Après avoir choisi le projet qui t’intéresse, n’hésite pas à contacter l’hôte et à lui demander ses coordonnées pour pouvoir le joindre par téléphone, ou skype par exemple, avant de te déplacer ! Cet échange te permettra de tester l’adéquation du profil écrit et de ressentir le projet avant de t’y engager.

Les woofing proposés sur le site workaway.info sont plus divers et disponibles dans le monde. Il y a de quoi donner un coup de main à des fermes mais également d’accéder à des projets tournés vers l’auto-construction d’habitats, la gestion d’un gîte/auberge de jeunesse ou encore la garde d’enfants (devoirs, apprentissage d’une langue). Ici tu peux être contactés par les hôtes eux-mêmes, selon les indications de votre profil. L’accès y est payant (23€ pour une personne/30€ pour un couple) et valable pour un an.

Mini BDs illustrées tuto

Apprendre à faire de la lessive maison
à partir de cendres !

Apprendre à créer
du film alimentaire réutilisable !

Constance
constance@wearereadynow.net
Loading Facebook Comments ...
No Comments

Post A Comment